Actualité

Trilogie des Contes Immoraux.gif

La Trilogie des Contes Immoraux (pour Europe)

Mis en scène par Phia Ménard

DISTRIBUTION

Avec Fanny Alvarez, Rémy Balagué, Inga Huld Hákonardóttir,
Erwan Ha Kyoon Larcher, Élise Legros et Phia Ménard

Texte, scénographie, mise en scène Phia Ménard
Dramaturgie Jonathan Drillet
Lumière Éric Soyer, Gwendal Malard
Son Ivan Roussel, Mateo Provost
Costumes Fabrice Ilia Leroy, Yolène Guais
Matières Pierre Blanchet, Rodolphe Thibaud
Construction, accessoires Philippe Ragot
Assistanat à la mise en scène Clarisse Delile

Régie générale de création François Aubry dit Moustache
Régie plateau François Aubry, Pierre Blanchet, David Leblanc, Rodolphe Thibaud, Félix Löhmann et Philippe Marie

Co-directrice de la Compagnie, administratrice et chargée
de diffusion
Claire Massonnet
Régie générale de la Compagnie Olivier Gicquiaud
Chargée de production Clarisse Mérot
Chargé de communication Adrien Poulard

 

PRODUCTION

Production Compagnie Non Nova - Phia Ménard
Coproductions et résidences le TNB Centre européen théâtral
et chorégraphique de Rennes, les Wiener Festwochen et la documenta 14 à l’occasion de la création de Maison Mère
à Kassel en juillet 2017.


Coproductions Festival d’Avignon, Malraux Scène nationale Chambéry Savoie, Bonlieu Scène nationale d’Annecy et le Théâtre Vidy-Lausanne (dans le cadre du Programme européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020),
le Quai CDN Angers Pays de la Loire, la Scène nationale d’Orléans, le Tandem Scène Nationale, MC93 Maison de la Culture de
Seine-Saint-Denis, Bobigny, Scène nationale du Sud-Aquitain Bayonne, le Grand T théâtre de Loire-Atlantique, les Quinconces
et L’Espal Scène nationale du Mans, le Carré Scène nationale et Centre d’art contemporain de Château-Gontier, Théâtre des Quatre Saisons Scène conventionnée art et création de Gradignan,
Théâtre Molière Sète Scène nationale archipel de Thau.


Avec le soutien de l’Institut français et la Ville de Nantes

La diffusion de la Trilogie des Contes Immoraux (pour Europe)
dans le cadre des Wiener Festwochen 2021 a bénéficié du soutien de la convention entre l’Institut Français et la Ville de Nantes.

Il était une fois une guerrière masquée. Une Athéna punk, bâtisseuse de l’extrême, en prise avec la matière. Carton, rouleaux d’adhésif, lances, choc du métal. Tracer, assembler, solidifier, corriger, répéter. Une lutte sisyphéenne contre les éléments, un rapport de force violent. Ainsi commence le conte…
Invitée par la documenta de Kassel à réfléchir sur les thèmes aussi ouverts que « Apprendre d’Athènes » et « Pour un Parlement des corps », Phia Ménard choisit de partir au pays d’Europe puis vers la terre des Frères Grimm qui ont orienté ses performances vers la forme de contes. Se heurtant aux multiples vitesses et arrangements de l’ultra-libéralisme, aux différents vécus des inclus, exclus et des touristes, elle décide de construire, avec colère et mélancolie, une trilogie faite de dénonciation, d’insoumission et de passage à l’acte. Une première Maison Mère à l’édification laborieuse, berceau de notre civilisation, est vite brisée. À sa place, un Temple Père ne trompe personne sous ses atours de château de cartes branlant. Et au bout du « conte » : la Rencontre Interdite. Ce que nous tous attendons : un corps à corps à l’issue incertaine… Entre récit mythologique, allégorie philosophique et fable politique, la performance en trois tableaux nous donne à voir un continent au bord de la noyade. Bâtir, détruire, et dans les ruines, trouver de quoi reconstruire, inlassablement, est le combat de la chorégraphe, qui, laïque et athée, ose dire « Si aujourd’hui j’avais une aspiration à croire, je croirais en l’Europe, car c’est celle qui me garantit la paix, la possibilité d’avoir une altérité, c’est un creuset de rivières, de fleuves, de connexions, de langues qui nous relient. Ce sont des lieux de rêve. Ces contes sont une prière pour Europe. »



Pour voir les dates de tournée, visiter le site de la Cie Non Nova :
http://www.cienonnova.com/